bathys2

Interlude

Il boit plus que de raison, le coma éthylique le guette. Je le surveille, mais il échappe à ma vigilance. Il profite de mon sommeil pour aller visiter d’obscurs endroits que la crainte d’une répression féroce, me fait nommer : Le Réseau. Vous, qui passez ici, aidez-moi, épiez-le, écoutez ses mensonges, et rapportez-les sans failles aux grandes oreilles qui scrutent notre monde. Par retour, je saurai attraper l’animal et s’il est trop saoul pour me rejoindre, je le réprimanderai. Pendant que vous tentez de le localiser, je m’en vais cacher ses maudits litrons, ou bien les vider dans l’évier. Que ce picrate épais et suri, s’en aille encrasser les canalisations. Je voudrais pouvoir dormir un peu. Que mes yeux se ferment, que le silence de la nuit, retombe sur ma conscience. Surveillez, mes amis et dénoncez ce vagabond que je m’en saisisse dès la fin de ma noctambule randonnée, dès que la gardienne des songes me ramènera à la réalité journalière. De celle qui défile en rangs serrés juste au-dessous de ma fenêtre. Merci, ami dénonciateur.