26 avril 2015

Des cartes postales de Paimpol, comme s’il en pleuvait encore un peu ...

Pour un beau paysage, il faut … … trouver le bon aérographe. Sinon le site terni, la mer prend une couleur bleue passée, une façon de jean délavé. Et le chou maritime, il ressemble à de la laitue au rayon frais du supermarché, le grain de la roche, le galet, le sable, tout à la même sauce grisâtre. Un coup de chance, l’aérographe était là, son tablier descendant sous ses genoux, car il était accroupi, pour remonter à la base du cou. De ces toiles épaisses qu'on trouvait naguère chez les paysans. De son outil, muni d'un compresseur à... [Lire la suite]
Posté par olioweb à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 avril 2015

Des cartes postales de Paimpol, comme s’il en pleuvait !

Je m’étais envoyé une carte postale … … pour savoir si j’y étais, comme je n’y étais pas le facteur me l’a renvoyée. C’est ainsi que j’ai su que je n’y étais plus. Sur le coup, ça m’a fait drôle, puis je me suis habitué à l’idée. Je vais même vous faire une confidence, d’une certaine façon, je trouve ça bien, j’économise des timbres et des enveloppes. Les timbres je me les colle sur le front et les enveloppes, je m’y enferme pour m’envoyer en l’air !
Posté par olioweb à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 avril 2015

(Encore) une carte postale de Paimpol

De l'Eden, je m'en suis revenu Ça commence par un écroulement, une lézarde du plateau aux proportions démesurées. Mais il est impensable de se savoir en un tel endroit. Le Château n'a d'intérêt que par la façon dont il se dresse et veut de son envergure couvrir la vallée qui serpente dans le lit d'une rivière que la mer a oublié pour quelques heures encore.  Dans ce dessin sinueux, il ne reste plus qu'un évidement aux couleurs lugubres, Hadès y a forcément trouvé inspiration pour nourrir le décor de ses portes pour entrer en... [Lire la suite]
Posté par olioweb à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 avril 2015

Une (autre) carte postale de Paimpol

La chaussée des géants. Les pas de mes pas se recouvraient d’une éternité que les Dieux ont offerte à nos yeux pour nous faire rêver le monde. Au loin, la brume arrachée du sol recouvrait d’un voile inaudible ce délitement de l’océan. Pauvres de nous, pour une fois si grands et si fragiles, recouvrant le monde de notre insouciance, dans l’effacement de la marée, nous imprimions nos traces. Un peuple d’enfants qui s’amusaient entre les cuisses démesurées des divinités assoupies le temps d’une inspiration. L’humus végétal du varech... [Lire la suite]
Posté par olioweb à 00:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 avril 2015

Une petite carte postale de Paimpol

J'ai passé une partie de l'après-midi dans un tableau de Turner. La lumière, le vent qui enrageait l'horizon, la mer qui s'était échappée dans le lointain, découvrant des Ilots de terre enlisés dans un écoulement de sable. Les arbres déchirés vers le levant, jetaient ce qu'ils leur restaient de vert émeraude dans un combat de dilution avec un gris aux allures zinguées. Tout le paysage était en partance pour une transhumance avec l'océan. De petites grappes humaines s'échevelaient sur le bleu décoloré d'une mer figée dans une... [Lire la suite]
Posté par olioweb à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2015

CArte pOstaLe 2

Bah là j'suis à fond ...
Posté par olioweb à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 janvier 2015

CArte pOstaLe

Meilleurs voeux pour cette nouvelle écatombe ça m'est venu comme ça, sans raison, juste histoire de dire ...
Posté par olioweb à 23:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :